Zweiterblick
Moscou. Le buffet de la gare de Koursk
Moskau. Kursker Bahnhof
Pas de boissons alcoolisèes! Sainte Vierge! Mais, s'il faut en croire les anges, le xèrès ne tarit jamais ici! Pour l'instant en tout cas, il n'y a que de la musique, et quelle musique! un chien qui vocalise. Aucun doute: c'est Ivan Kozlovski. J'ai tout de suite réconnu sa voix, il n'y en a pas de plus exécrables. Tous les chanteurs ont une voix également exécrable, mais chacun à sa façon, et je les distingue aisément. Là, bien sûr, c'est Ivan Kozlovski…"O-ô-ô, hanap de mes aïeu-eu-eux... O-ô-ô, laisse-moi contempler à la lumière des étou-â-â-les nocturnes…" C'est Kozlovski, incontestablement. "O-ô-ô, pourquoi m'as-tu enso-o-orcelé… Ne me repousse pa-a-as…"

- Vous commandez quelque chose?
- Qu'avez-vous à m'offrir? Rien que de la musique?
- Pourquoi "rien que de la musique"? Nous avons aussi du bœuf Stroganoff, des pâtisseries, du pis de vache… De nouveau la nausèe qui m'assaille…

- Et du xèrès?
- Pas de xérès.
- Curieux. Du pis de vache et pas de xérès?

Tr-r-rès curieux, en effet. Du pis. Et pas de xérès.